Au foyer

Accueil » Mai 2011 » Au foyer

Séminaire de formation : démultiplier les actions de formations

 

Du 14 au 18 juin 2010, le CREFECO a organisé un séminaire de formation dans ses locaux sur le thème de la démultiplication des actions de formation. La Maison Francophone de Dambovita (http://maison-francophone-dambovita.over-blog.com) et Atalante Innovations (www.atalante-innov.fr) ont assuré ensemble les activités de formation en étroite collaboration avec l’équipe du CREFECO.

Cette session a réuni 18 représentants des ministères de l’éducation nationale des 6 pays de la région : Albanie, Arménie, Bulgarie, Ex République Yougoslave de Macédoine, Moldavie et Roumanie, sur cette thématique jugée prioritaire et proposée lors de la réunion du Conseil d’orientation du CREFECO, en concertation avec les partenaires francophones bilatéraux et multilatéraux œuvrant dans la région.

Ce premier séminaire a fait partie d’un plan de formation en trois temps, comprenant une partie initiale consacrée à la préparation d’actions de démultiplication (juin 2010), une partie centrale d’expérimentations sur le terrain (entre juillet et septembre 2010) et une partie finale réservée à l’évaluation des expérimentations ainsi qu’au renforcement des compétences de formateurs des participants (octobre 2010).

L’objectif principal de cette formation était de permettre aux futurs formateurs d’acquérir les compétences nécessaires à une diffusion efficace, auprès des différents publics concernés dans chaque pays, des informations mais aussi des stratégies et des techniques dont bénéficient les participants aux stages du CREFECO (mais aussi aux stages dans d’autres lieux de formation).

L’accent a été mis sur la différence entre démultiplier et multiplier (photocopier et distribuer), de même qu’entre informer et former.

Parce que c'est bien de formation qu'il s'agit : apprendre à démultiplier, c'est apprendre à former, maîtriser bien sûr le contenu de la dite formation mais surtout savoir le rendre accessible, savoir intéresser son auditoire, le motiver et lui donner le goût (et les moyens) à son tour de mettre en œuvre ce qui est nouveau et pertinent. Et s'il est question ici d'un « art », au sens le plus noble du terme, il nécessite, à l’instar de tous les autres, techniques, essais, erreurs et patience. Techniques d’animation, techniques d’organisation, techniques d’évaluation, expérimentations et confrontations. Ce que l’on peut appeler, l’ingénierie de la formation.

 

 

Maurice Mathé,

professeur-formateur,

Président de l’Association Maison Francophone de Dambovita