Démultiplications

Accueil » Septembre 2011 » Démultiplications

Albanie

Le 21 juin 2011, dans la Faculté des Langues Etrangères de l’Université de Tirana (Albanie) a été organisé un atelier de formation dans le cadre de la démultiplication de la formation suivie au CREFECO destinée aux enseignants universitaires de didactique du FLE chargés de la formation initiale des futurs enseignants du 21 au 25 mars 2011.
Dans la Faculté des Langues Etrangères se forment les futurs enseignants des langues étrangères après un parcours d’études selon le système de Bologne : Licence (3 ans) Master (2 ans), Doctorat.

La formation a été organisée et animée par Dr. Esmeralda KROMIDHA, enseignante – chercheur dans le département de français.
Les 16 enseignants qui ont participé à cette formation sont des enseignants universitaires de traduction, de littérature, de didactique, des TICE, etc. et qui assurent des cours de français à l’Université de Tirana et l’Université Polytechnique.

Les objectifs généraux de la formation étaient les suivants:

  • Faire réfléchir les enseignants-formateurs des futurs enseignants de FLE sur la construction de la culture professionnelle des étudiants de manière à ce qu’au cours de leurs études ils s’orientent vers un métier et pas seulement vers le diplôme.
  • Donner des solutions concernant le caractère professionnalisant de la formation des futurs enseignants en repensant la formation initiale et ses objectifs.

Les objectifs spécifiques, après la formation les enseignants seront capables de :

  • manifester un esprit d’analyse et critique au niveau des curricula de la formation des futurs enseignants de FLE
  • savoir établir une cohérence entre le cursus, les curriculums et la réalité, les directives ministérielles
  • apprendre à favoriser une ouverture des systèmes de formation vers le système international
  • connaître les compétences de l’enseignant préconisées par le Conseil de l’Europe
  • mobiliser les contacts avec le marché du travail.

Déroulement de la formation

Dans cette formation ont été prévus: des activités pratiques qui étaient accompagnées de supports pédagogiques dans chaque séance ; des travaux en groupe, des réflexions personnelles et des discussions.
Les activités de la formation :

  • Analyser les programmes existants de la formation des futurs enseignants
  • Étudier le caractère professionnalisant de la formation des futurs enseignants. Voir les débouchés professionnels qui existent dans nos formations universitaires.
  • Faire connaitre les représentations de nos étudiants, leurs attentes par rapport à la formation.
  • Faire connaître les compétences de l’enseignant précisées par le CE.
  • Prévoir des programmes qui commencent par une généralisation et continuent à devenir très spécialisées. Rétrécir la spécialisation et prévoir d’autres débouchés professionnels.

Une évaluation de la formation a été faite à la fin de la journée afin de mesurer le degré de réalisation des objectifs et la satisfaction des enseignants.

Mme Esmeralda KROMIDHA, enseignante – chercheur dans le département de français,
Animatrice de la formation

Arménie

Pour la deuxième année consécutive l'Association Arménienne des Enseignants de Français a consacré son séminaire annuel à la démultiplication des formations du CREFECO. Le neuvième séminaire de cette association, en partenariat avec l’Alliance Française d’Arménie, tenu du 27 juin au 02 juillet 2011 à Erévan, a réuni 170 professeurs de français, venus de toutes les régions d’Arménie et de Erévan, sa capitale.
Comme l’année dernière, le séminaire a été animé par des formateurs arméniens, ayant tous bénéficié des formations dispensées au CREFECO. D’autre part, Madame et Monsieur Elena et Maurice MATHE de la Maison francophone de Dambovita, en Roumanie, ont accepté l’invitation de l’AAEF à animer des ateliers de formation. Cette formation a porté sur une lecture critique des manuels de français en usage en Arménie. En effectuant des travaux pratiques de sous-groupes, les participants ont pu proposer des améliorations aux pratiques de classe tenant compte des indications fournies par les formateurs.

Le séminaire a été organisé autour de 9 modules durant chacun 12 heures, animés par 18 formateurs arméniens et 2 formateurs extérieurs, chaque participant suivant 24 heures de formation, soit 2 ateliers sur 9.

  • Maurice et Elena Mathé - Pour un développement didactique durable : du neuf à partir du vieux
  • Gasparyan Anaida – Formation de démultiplication en compétences orales (2009)
  • Hakobyan Eva, Melkonyan Chouchanik - Formation à la méthodologie du FOS (10-14 mai 2010)
  • Sancey Elza, Manasyan Arpine - Formation aux TICE (17-21 mai 2010)
  • Nelli Sahakyan, Suzanne Gharamyan, Anna Unupoghlyan - Ingénierie de la formation (14-20 juin 2010 ; 11-15 octobre 2010)
  • Falakyan Sona, Grigoryan Hripsimé, Kirakosyan Sofia - L’évaluation dans l’enseignement du français précoce (4-8 octobre 2010)
  • Muradyan Marietta, Sargsyan Liana - Formation destinée aux enseignants universitaires de didactique du FLE chargés de la formation initiale des futurs enseignants( 21-25 Mars 2011)
  • Gharamyan Suzanne, Lobyan Lusine, Unupoghlyan Anna, Kirakosyan Sofia - Intégration de l’approche actionnelle dans l’enseignement des quatre compétences de communication (4-8 Avril 2011)
  • Anna Samvelyan, Arpine Mkrtchyan, Gayane Harutunyan – Développer les compétences orales à l’aide de divers supports (11-15 Avril 2011)

La veille du séminaire, Mmes Nelli Sahakyan, Anna Unupoghlyan et moi-même, ayant suivi une formation au CREFECO en 2010, avons animé pour les formateurs une journée de formation en Ingénierie de la formation en leur rappelant les principes généraux de l’animation des groupes en formation, en les aidant à réactiver leurs connaissances sur les différentes stratégies de formation, sur les principes méthodologiques, les techniques d’animation et surtout, à rédiger un plan de formation.

Chaque soir, après les séances de formation, tous les formateurs se sont réunis pour un bilan journalier et une phase de régulation de manière à coordonner le mieux possible l'ensemble des ateliers en fonction des réactions du public. Nous avons pu ainsi échanger des impressions, mutualiser nos expériences et mieux préparer le travail du lendemain. Maurice et Elena Mathé étaient parmi nous aussi bien pour parler de leur vécu dans leurs groupes que pour apporter conseil aux formateurs non expérimentés.

L’Ouverture du séminaire a eu lieu lundi le 27 juin 2011 dans la grande salle de conférence de l’Université Française d'Arménie (UFAR). Les représentants de différentes institutions concernées par la formation des professeurs de français en Arménie étaient présents : le conseiller de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France en Arménie, une représentante du Département de l’Education de la Mairie d’Erevan, la responsable de la formation des professeurs de français à l’Institut National de l’Education, la représentante nationale du Ministère de l’Education au Conseil d’Orientation du CREFECO, le Recteur de l'Université Française en Arménie.
Les ambassadeurs de France et de Suisse, S.E.M. Henri Reynaud et S.E.M. Obolensky ont honoré notre séminaire par leur présence et ont adressé des mots de remerciement aux organisateurs du séminaire et aux professeurs de français pour leur attachement à la langue française et pour leurs efforts en faveur de son rayonnement en Arménie.
Le séminaire a été financièrement soutenu par l’OIF et l’Ambassade de France en Arménie.
Le soutien financier de l’OIF a assuré la bonne préparation et le bon déroulement du séminaire, la participation d’un nombre plus important que les années précédentes des collègues des régions lointaines d’Arménie.

L’évaluation du séminaire par les participants a montré ce qui suit:

  • Le travail fait pendant une semaine a été très productif. Les professeurs ont été presque unanimes à souligner l’efficacité des collègues-formateurs, leur professionnalisme, la connaissance du terrain et des besoins des enseignants ce qui n’est pas toujours évident pour les experts extérieurs.
  • Plusieurs professeurs ont exprimé le désir que ces cycles de formation continue aient une suite dans les régions, près de chez eux.

L'autoévaluation des formateurs a montré ce qui suit:

  • Si l’année dernière pour la plupart cela a été la première expérience de formateur, cette fois-ci 6 formateurs sur 18 étaient débutants.
  • Cette expérience a été très enrichissante pour chacun/e et a donné beaucoup d’ assurance en soi-même, en ses capacités de planifier et assumer une formation.
  • Les échanges avec les enseignants-collègues leur a permis de comprendre de plus près leurs problèmes, leurs soucis, les lacunes dans leurs connaissances en didactique du FLE et surtout de mieux connaître la réalité scolaire et universitaire d’aujourd’hui, dans le contexte des réformes du système éducatif d’Arménie.
  • Cela a été une belle occasion pour les formateurs de découvrir, connaître, partager et apprendre. Tous les formateurs ont apprécié le travail en binôme. Cela a permis de se compléter mutuellement, de partager les tâches, de se sentir plus assurés en présence des collègues, d’apprécier le travail collaboratif.

Le bilan de cette deuxième formation de démultiplication a montré que la formation continue des enseignants de français a été et restera toujours l’objectif principal de l’AAEF. Il nous a permis de faire les conclusions suivantes :

  • La démultiplication des formations du CREFECO serait un très bon moyen d’amélioration de la situation de l’enseignement du français en Arménie :
  • Les formateurs, ayant assumé avec succès les 2 premières formations de démultiplication, constituent déjà la première liste de l’équipe de formateurs de formateurs de l’AAEF et s’intégreront dans le projet FIPF-OIF «Renforcement des capacités d’expertise des professeurs de français à travers la professionnalisation de leurs associations» dont l’AAEF bénéficiera en 2013. Il serait bien que la majorité de ceux-ci continuent à se former au CREFECO tout en s’engageant à démultiplier dans le cadre des formations de l’AAEF.

L’AAEF remercie vivement l’OIF et le CREFECO de cette belle entreprise de formation des enseignants de français de la Région et surtout de ce soutien financier destiné à la démultiplication de ces formations dans les pays membres du CREFECO.

Mme Suzanne GHARAMYAN,
Présidente de l’AAEF

Bulgarie


Cette année, pour la première fois le Colloque annuel de l’APFB a été organisé en partenariat avec le CREFECO-OIF. Ayant pour but la création d’un réseau national de formateurs de formateurs, les deux partenaires, l’Association et le CREFECO ont conjugué leurs efforts pour assurer la démultiplication des modules de formation, suivis par les professeurs bulgares pendant la période 2010-2011.

Le tri des modules a été fait après une analyse des besoins des professeurs de et en français en Bulgarie, faite par le Conseil administratif de l’APFB, harmonisée avec les priorités nationales dans l’enseignement des langues étrangères, lancées par le Ministère de l’Education de la Jeunesse et de la Science pour la période 2010-2012.

La thématique du Colloque :

« Pratiques innovantes dans l’enseignement/apprentissage du et en français dans la region de l’Europe centrale et orientale»

Objectifs
Rendre les professeurs capables de:
  • concevoir et animer une formation de démultiplication
  • appliquer des démarches pédagogiques novatrices pour développer les competences des apprenants visées par le CECRL
  • valoriser l’apprentissage collaboratif au moyen des TICE
Partenaires :
  • APFB – Association des Professeurs de et en Français de Bulgarie
  • CREFECO-OIF – Centre Régional Francophone pour l’Europe Centrale et Orientale / Organisation Internationale de la Francophonie
  • MEJS – Ministère de l’Education de la Jeunesse et de la Science
  • Lycée bilingue Christo Botev de la ville de Kardjali
  • Inspectorat Réginal de Kardjali
  • La mairie de Kardjali
Ateliers parallèles :

1.) Formation initiale des enseignants et ingénierie de la formation
Formateurs : Maria SEVEROVA, Stefka LALOVA, Stefka RAYKOVA

2.) Méthodologie du FOS
Formateurs : Tsonca D?UCHKOVA, Krastanka BOZHINOVA

3.) Méthodologie du précoce
Formateurs : Branimira LEKOVA, Detelina IVANOVA,

4.) Innover l’enseignement du et en français au moyen des TICE
Formateurs : Vanya SIMEONOVA

5.) Développer les compétences orales à l’aide de divers supports
Formateurs : Nuray SADULOV, Christina TSONKOVA

Séance plénière: Les TIC à l’époque du web 2.0 et l’apprentissage du FLE – outils grand public et mode d’emploi - Nicolay Nikolov, formateur et animateur de modules de formation au CREFECO.

Dates : 7 - 9 octobre 2011

Lieu : Kardjali - Lycée bilingue Christo Botev (situé dans une zone où l’enseignement du français est en déclin)

Public : 110 professeurs des écoles du primaire au secondaire et enseignants des universités, experts et directeurs des écoles de toute la Bulgarie

Animateurs : 12 formateurs et professeurs qui ont suivi des stages au CREFECO durant la période 2010 et 2011

Techniques d’animation :
5 ateliers en parallèle dans le cadre de deux jours plus une demi-journée d’animation en séance plénière.
Dans chaque atelier trvaillaient entre 16-20 personnes avec 2-3 animateurs.
Un atelier comprend 4 séquences x 45 min chacune. Chaque atelier est fait 2 fois. Chaque participant prend part dans 2 ateliers.

En guise de conclusion voici les ponts principaux de l’évaluation à chaud, faite par les participants à la fin du Colloque :
  • Très bon fonctionnement des équipes de formateurs qui ont su assurer une formation de qualité dans les ateliers et scéance plénière
  • Bien que la part de la théorie et celle de la pratique soient bien équilibrées, les participants préfèrent le côté pratique
  • Le choix des ateliers a été bon mais le nombre restreint de professeurs du précoce a limité le nombre des participants à cet atelier.
  • Tous ont apprécié la qualité de l’organisation du colloque sur le plan logistique et matériel.
  • Tous, participants et formateurs ont exprimé leur désir que cette pratique de démultiplication des formations suivies au CREFECO continue en 2012.
Mme Stefka RAYKOVA,
Présidente de l’APFB

Ex-République yougoslave de Macédoine


Les enseignants de français de plus de dix villes de Macédoine se sont réunis du 22 au 26 août 2011 à la capitale (Skopje) grâce aux soutien de l’OIF afin de participer au projet de Formation des enseignants de français par la démultiplication des formations organisées par le CREFECO en 2010/2011, mis en place dans le cadre de la collaboration entre l’APFRM et le CREFECO.

A la séance d’ouverture, Madame Irina BABAMOVA, présidente de l’Association des Professeurs de Français de la République de Macédoine et responsable pour la mise en œuvre du projet en Macédoine, a souhaité la bienvenue à tous les participants à cette formation en soulignant, en tant que concepteur du programme, l’importance du fait qu’il s’agit d’un premier projet de l’APFRM qui se réalise en Macédoine grâce à la collaboration régionale avec le CREFECO et sa responsable, Mme Rennie YOTOVA. En présence de Mme Marija NIKOLOVA, responsable pour la Francophonie auprès du Ministère de l’Education Nationale de la République de Macédoine et de Mme Margarita VELEVSKA, Directrice du Département de Langues et Littératures Romanes près la Faculté de philologie «Blaže Koneski» à Skopje, Mme BABAMOVA a remercié ces deux organismes pour avoir agi en faveur de la réalisation de ce projet et a exprimé son souhait que d’autres projets régionaux soient mis en place à l’avenir.

Accueillis très chaleureusement dans les locaux de la Faculté de Philologie «Blaže Koneski» à Skopje, plus de 45 enseignants, repartis en deux groupes selon leur intérêt et choix, ont pu suivre la démultiplication de six formations organisées par le CREFECO en 2010/2011, notamment :

  1. Ingénierie de la formation, animée par Mme Margarita VELEVSKA et Mme Mira TRAJKOVA et démultipliée les 22 et23 août 2011 ;
  2. Développer les compétences orales à l’aide de divers supports, animée par Mme Mirjana ALEKSOSKA-CHKATROSKA et Mme Sevda LAZAREVSKA et démultipliéeles 22 et 23 août 2011 ;
  3. Les TICE pour l'apprentissage du FLE, animée par Mlle KARANFILOVSKA Elena et Mlle ANCEVSKA Mimoza et démultipliéele 24 août 2011 ;
  4. Français précoce, animée par Mme Slavica DIMITRIEVSKA et Mme Vesna JANKULOSKA et démultipliée le 24 août 2011 ;
  5. Intégration de l'approche actionnelle dans l'enseignement des quatre compétences de communication, animée par M. Dragan TRPKOVSKI, Mme Zojica MITREVA et Mme Keti DIMKOVSKA et démultipliée les 25 et 26 août 2011 ;
  6. Formation initiale des futurs enseignants de FLE, animée par Mme Mira TRAJKOVA, Mme Snezana PETROV et Mme Irina BABAMOVA et démultipliée les 25 et 26 août 2011.

Une attestation de participation au projet a été délivrée par l’APFRM à chaque participant et à chaque formateur / formatrice.

Cette semaine d’activités a été très appréciée tant par les participants que par les formateurs car elle s’est avérée être une belle occasion pour un échange d’idées concernant la relance du français et ses perspectives en Macédoine.

Une information sur la réalisation de ce projet a été diffusée par les média macédoniens.

Association des Professeurs de Français de la République de Macédoine,
Mme Irina BABAMOVA, Présidente de l’APFRM

République de Moldova

Un atelier de démultiplication de la formation suivie au CREFECO destinée aux enseignants universitaires de didactique du FLE chargés de la formation initiale des futurs enseignants (21-25 mars 2011) a eu lieu à l’Université d’Etat « A. Russo » de Beltsy, Moldavie, le 20 mai 2011, avec 18 participants.

Objectifs de la formation :

  • Fortifier l’articulation entre différentes étapes de l’enseignement : primaire, secondaire et supérieur;
  • Sensibiliser tous les acteurs impliqués dans la formation – dépasser toutes les contraintes possibles;
  • Favoriser une ouverture totale des systèmes de formation;
  • Créer des programmes flexibles de formation des enseignants dans la classe de FLE axés sur des compétences;
  • Favoriser les partenariats (nationaux et internationaux) dans le processus de la formation des enseignants dans la classe de FLE;
  • Activer les contacts avec le marché du travail.

Comme résultats des débats dans le cadre de l’atelier, pendant l’évaluation de la formation, les participants sont arrivés aux conclusions suivantes :

  • Tout système éducationnel qui sert à former des enseignants de FLE doit être en concordance avec le marché du travail. Les compétences exigées dans ce domaine d’application doivent être mises au centre de l’élaboration de tout programme d’étude et de tout cursus.
  • La mise en œuvre des partenariats à l’intérieur du système éducatif (au niveau régional et international), la corrélation entre le marché du travail et tous les acteurs sociaux impliqués dans l’éducation serait une des prémisses fondamentales de la réussite de tout projet dans le domaine.
  • Toute action de formation doit être centrée sur l’acquisition des compétences qui se présentent comme la totalité des savoirs, des habiletés et des attitudes qui permettraient la réalisation avec succès d’une action liée à une activité de travail.
  • Les programmes d’études doivent inclure les coordonnées de la formation en base de compétences ce qui constituerait une responsabilité au niveau du management central de la formation.
  • L’institution serait responsable de dépasser toutes les contraintes dans l’implémentation des programmes d’études basées sur des compétences, en tant que management décentralisé,
  • Toutes les composantes du cadre de référence dans le domaine de la formation en FLE doivent être en corrélation dans un sens interactif et pas linéaire.
  • Toutes ces démarches et les relations de partenariat doivent aboutir à une réforme pertinente du système éducationnel visant la formation initiale des enseignants de français langue étrangère.
Mme Elena DRAGAN,
Animatrice

Roumanie


36 enseignants de français de quatre départements du sud de la Roumanie (Constanta, Calarasi, Galati et Ialomita) se sont réunis du 23 au 25 septembre 2011 à Constanta afin de participer au projet de formation des enseignants de français par la démultiplication des formations organisées par le CREFECO en 2010 / 2011.

Le projet est le résultat de la collaboration entre l’Association Roumaine des Professeurs de Français (ARPF) et le CREFECO.

Pendant la séance d’ouverture Mme Cristina Grigore, présidente ARPF et responsable pour la mise en oeuvre du projet en Roumanie a souhaité la bienvenue aux participants et a remercié tous ceux qui ont contribué à la réussite du projet : l’Inspectorat scolaire représenté par Mme Marinela Mitrenga, inspectrice de français, l’Université Ovidius représentée par Mme Monica Vlad, maître de conférence, Mme Mihaela Postelnicu, vice-présidente de l’ARPF et responsable de la section régionale de Constanta, Mme Iuliana Linea, proviseur du lycée « Lucian Blaga » qui nous a accueillis chaleureusement dans ses locaux.

La formation a eu comme thème « Le développement des compétences orales à l’aide de divers supports ». Les deux formateurs, Mme Claudia Panchiosu et Mme Iuliana Linea ont animé les ateliers avec compétence.

L’activité a été très appréciée par les participants qui ont eu également l’occasion de partager et de mutualiser leurs expériences didactiques. L’évaluation faite à la fin du stage reflète la satisfaction des enseignants. Une attestation de participation au projet, délivrée par l’ARPF a été remise aux participants et aux formateurs.

Le projet prévoit encore deux stages à Suceava et à Timisoara ce qui permettra aux enseignants du nord et de l’ouest de la Roumanie de bénéficier de la démultiplication des formations organisées par le CREFECO.

Un grand MERCI à l’OIF et au CREFECO qui par leur soutien financier ont rendu possibles ces formations.

Mme Cristina GRIGORE,
Présidente de l'ARPF